• Traductions
  • Changement climatique: une perspective plus large

    Traduction d’un essai de Charles Eisenstein: Climate change: the bigger picture. 28 Mai 2014 J’ai noté un parallèle entre trois institutions qui constituent notre civilisation : l’argent, la guerre et les religions dominantes. Toutes les trois demandent, d’une manière ou une autre, le sacrifice de l’instant présent, de l’humain, ou du personnel au service de […]

  • Traductions
  • L’Economie Sacrée — l’argent, le don et la société dans une ère de transition

    Charles Eisenstein est le penseur qui m’a permis de passer d’une époque de ma vie où je me concentrais exclusivement sur la spiritualité à une phase où j’intégrais également dans ma réflexion la sphère économique et sociale, la construction matérielle du monde de demain. Il fait œuvre de pont et je reste une indéfectible de […]

  • Traductions
  • Le militantisme dans le nouveau paradigme

    Traduction d’un article de Charles Eisenstein: Activism in the New Story Une des phrases de The More Beautiful World… qui provoquait le plus de réaction était: « Méfions-nous d’une révolution qui ne serait pas tissée d’une fraction de jeu, de célébration, de mystère et d’humour. Si il s’agit principalement d’un combat sinistre, il ne s’agit peut-être […]

  • Traductions
  • Pourquoi sommes-nous avides ?

    Traduction du matin d’un article de Charles Eisenstein L’autre jour plusieurs personnes ont réagi à mon commentaire sur Facebook où je disais que l’avidité est davantage un symptôme qu’une cause de notre système actuel avec ses nombreuses inégalités. On me demande: quelle est la cause de l’avidité? Je vais d’abord donner mon avis sur ce qu’est l’avidité : L’avidité est un désir […]

  • Traductions
  • Mais qui ramassera les poubelles?

    J’ai obtenu l’autorisation de traduire et de diffuser un article qui m’a beaucoup parlé. Il s’agit d’un texte de Charles Eisenstein, un chercheur en « Economie Sacrée » (j’adore), qui répond à une question que j’ai entendu de nombreuses fois dès que j’évoque le modèle de société vers lequel l’humanité va évoluer: Mais qui ramassera les poubelles […]